Diplôme d'Etat d'Accompagnant Éducatif et Social

Le métier

L’accompagnant-e éducatif-ve et social-e réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelles qu’en soient l’origine ou la nature. Il-elle prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie, ou au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie.


Il- elle accompagne les personnes tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs. Il-elle veille à l’acquisition, la préservation ou à la restauration de l’autonomie d’enfants, d’adolescents, d’adultes, de personnes vieillissantes ou de familles, et les accompagne dans leur vie sociale et relationnelle. Ses interventions d’aides et d’accompagnement contribuent à l’épanouissement de la personne à son domicile, en structure et dans le cadre scolaire et social.

 

Dans le cadre de ses missions, en lien avec une équipe et sous la responsabilité d’un-e professionnel-lle encadrant-e ou référent-e, il-elle participe à l’élaboration et la mise en oeuvre d’un accompagnement adapté à la situation de la personne, de ses besoins, de ses attentes, de ses droits et libertés. Il-elle établit une relation attentive de proximité, en fonction des capacités potentialités de la personne dans toutes ses dimensions (physiques, physiologiques, cognitives, psychologiques, psychiques, relationnelles et sociales).
Il-elle soutient et favorise la communication et l’expression de la personne qu’elle soit verbale ou non verbale. Il-elle participe à son bien-être physique et psychologique dans les différentes étapes de sa vie. Il contribue à la prévention de la rupture et/ou à la réactivation du lien social.


Selon son contexte, il-elle intervient au sein d’une équipe pluriprofessionnelle et inscrit son action dans le cadre du projet institutionnel et du projet personnalisé d’accompagnement, en lien avec les familles et les aidants. Il-elle transmet et rend compte de ses observations et de ses actions afin d’assurer la cohérence et la continuité de l’accompagnement et de l’aide proposée. Dans ce cadre, il-elle évalue régulièrement son intervention et la réajuste en fonction de l’évolution de la situation de la personne.

La formation

Le Décret n° 2016-74 du 29 janvier 2016 modifie le Code de l'Action Sociale et des Familles et crée le Diplôme d'Etat d'Accompagnant Éducatif et Social (D.E.A.E.S), qui se substitut aux diplômes d’Auxiliaire de Vie Sociale (D.E.A.V.S) et d'Aide médico-psychologique (D.E.A.M.P). Il intègre aussi la professionnalisation des Auxiliaires de Vie Scolaire.

 Ainsi, le D.E.A.E.S prévoit trois spécialités :
* l’accompagnement de la vie à domicile
* l’accompagnement de la vie en structure collective
* l’accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Les domaines d’intervention de l’AES

L’AES selon la spécialité choisie, évolue dans des contextes d'intervention différenciés.

 Accompagnement de la vie à domicile

L’AES contribue à la qualité de vie de la personne, au développement et au maintien de ses capacités à vivre à son domicile. Il-elle intervient auprès des personnes âgées, handicapées, ou auprès des familles. Il-elle veille au respect de leurs droits et libertés et de leur choix de vie dans leur espace privé.

 Accompagnement de la vie en structure collective

Dans le cadre d'un projet institutionnel, l'AES contribue par son action au soutien des relations interpersonnelles et à la qualité de vie de la personne dans son lieu de vie. Au sein d'un collectif, il-elle veille au respect de ses droits et libertés et de ses choix de vie au quotidien.

 Accompagnement à l'éducation inclusive et vie ordinaire

Dans le cadre d'un projet personnalisé fixé par le plan de compensation, la mission de l'AES consiste à faciliter, favoriser et participer à l'autonomie des enfants, adolescents et des jeunes adultes en situation de handicap dans les activités d'apprentissage, et les activités culturelles, sportives, artistiques et de loisirs. Il-elle inscrit son intervention en complémentarité, en interaction et en synergie avec les professionnels en charge de la mise en œuvre du projet personnalisé du jeune et la famille. 

Public

Aucun diplôme n’est exigé pour se présenter à l’ensemble des épreuves d’admission pour l’entrée en formation d'Accompagnant Educatif et Social.
Une fois l'inscription réalisée et validée les candidats-tes en fonction de leur situation sont convoqués aux épreuves de sélection :

- Une épreuve écrite d’admissibilité qui consiste en un questionnaire d’actualité dont l’objectif est d’apprécier les centres d’intérêt du candidat et son niveau d’information.
Le-la candidat-e doit répondre par écrit, en une heure et trente minutes maximum, à des questions portant sur des questions sociales, médico-sociales, économiques ou éducatives.

Dispense de l’épreuve écrite : voir règlement d'admission

- Une épreuve orale d’admission dont une épreuve de groupe et un entretien individuel de motivation destiné à évaluer l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession ainsi que son adhésion au projet pédagogique de l’établissement.

Pour les candidats dont la situation le nécessite, notre référent handicap est disponible pour envisager l'aménagement de la sélection et de la formation et/ou de la certification à travers un projet personnalisé de formation (PPF).

Objectif

  • Se positionner dans le champ de l’action sociale. 
  • Participer à la vie sociale et citoyenne de la personne.
  • Accompagner des personnes dans la proximité et coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés. 

Finalité

La formation est validée par un Diplôme d'Etat d'Accompagnant Educatif et Social (DEAES) délivré par la DRDJSCS.

Programme

FORMATION THEORIQUE

Pour un parcours complet, la formationest d'une durée de 525 heures, soit 15 semaines, réparties sur les différents domaines de formation (DF) suivants :

DF 1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale
(126 heures d'enseignement socle et 14 heures d'enseignements spécialisés)

DF 2 : Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité
(98 heures d'enseignement socle et 63 heures d'enseignements spécialisés)

DF 3 : Coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés
(63 heures d'enseignement socle, 28 heures d'enseignements spécialisés)

DF 4 : Participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne
(70 heures d'enseignement socle et 42 heures d'enseignements spécialisés)   

En fonction du parcours antérieur, des aménagements de formation peuvent être réalisés. - cf tableau des dispenses 

FORMATION PRATIQUE

La formation pratique est répartie de façon à permettre la professionnalisation des candidats sur l’ensemble des domaines de formation, socle commun et spécialité.
 
  • Pour un parcours complet, la formation pratique de 840 h est répartie sur 2 à 3 stages. 
  • Pour les candidats en situation d’emploi, salarié sur un lieu d’exercice professionnel qui lui permet de valider les 4 domaines de compétence du DEAES, une formation pratique de 140 h avec un public différent de celui accompagné doit être réalisé. 
  • Pour les candidats en parcours partiel, n’ayant pas à valider tous les domaines de compétences du fait de dispense en lien avec un diplôme acquis antérieurement à l’entrée en formation – voir tableau dispenses- , une formation pratique varie proportionnellement au nombre de domaines à valider.

Méthode

Les étudiants-es travaillent en suivant différentes modalités pédagogiques : groupe plénier, demi-groupe, sous-groupes et petits groupes :

  • Cours magistraux. Ils sont destinés à dispenser en groupe plénier les connaissances de base, notamment dans les domaines des politiques sociales, du droit, de la connaissance des handicaps et des inadaptations, de la psychopédagogie, de la psychologie, de la sociologie, de l’économie et de l’histoire du travail social.
  • Les travaux dirigés. En groupe, les étudiants-es travaillent à l’approfondissement des connaissances par la pratique d’exercices sur certaines thématiques, techniques ou méthodologies utilisées en travail social.
  • Les travaux de groupe tutorés. En petits groupes, les étudiants-es doivent produire un document de référence et de recherche par rapport au thème demandé. Pour cela, les étudiants-es doivent apprendre à travailler en équipe et à organiser le travail dans le groupe, élaborer des décisions collectives, réaliser des recherches documentaire en suivant la méthodologie de recherche, développer un esprit critique et de synthèse.
  • L’auto-formation / recherche documentaire représente le travail personnel à produire par l’étudiant-e dans le processus d’acquisition des compétences (lecture, recherche, veille, …). Cette modalité est particulièrement mise en œuvre dans les séquences pédagogiques suivant le principe de la classe inversée dans laquelle les étudiants-es développent en autonomie les connaissances qui sont ensuite reprises et étayées avec un-e intervenant-e.

Selon les sessions, une approche multimodale combinant les séquences en présentiel et en distanciel sera déployée.

Infos

ACCES A LA FORMATION
Selon le statut, plusieurs voies d’accès à la formation d'Accompagnant Educatif et Social peuvent être envisagées :

  • Formation initiale – Accessibles aux bacheliers, étudiants et demandeurs d’emploi.

Le coût de la formation est pris en charge par le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine. Les étudiants et stagiaires devront s’acquitter des frais d’inscription de 100 €.

NB : Le nombre de places est défini sous réserve des quotas déterminés par le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine

  • Formation par l’apprentissage – Accessibles aux étudiants bénéficiant d’un contrat d’apprentissage

Le coût de la formation ainsi que les frais d’inscription et de scolarité sont pris en charge par l’OPCO de la branche professionnelle ou le Conseil Régional.

Etcharry Formation Développement est Unité de Formation par l’Apprentissage membre du CFA ADAPSSA.

  • Formation continue – Accessibles aux personnes en situation d’emploi ou les salariés bénéficiant d’un Compte Personnel de Formation (CPF) de transition

Pour les personnes en situation d’emploi, le coût de la formation est pris en charge par l’employeur et/ou l’organisme (OPCO) auprès duquel l’employeur cotise pour la formation des salariés. Elles n’ont pas à s’acquitter des frais de scolarité et d’inscriptions

Pour les personnes bénéficiant d’un CPF de transition, le coût de la formation est pris en charge par l’organisme qui a accepté le CPF.

Responsable
Stéphanie Perez
Contact
Marisol Arcusin, secrétaire administrative
Coût de la formation

En formation initiale, prise en charge des frais pédagogiques par le Conseil Régional Aquitaine. 
Frais de sélections: 80€ / Frais d'inscription : 100€ . 
Pour tout renseignement sur l'accès à la formation par la formation continue (en cours d'emploi et CPF de transition) et par l'apprentissage, contactez-nous à accueil@etcharry.org ou au 05 59 70 37 60.

Lieu(x)
Ustaritz (64), St Palais (64), Capbreton (40), Morcenx (40), Dax (40)
Date(s)
Session Février 2021 – Février 2022 Lieux : Capbreton, Morcenx (40), Saint-Palais et Ustaritz (64) ___________________________________________________________________________________ Session Mars 2021 – Mars 2022 Lieu : Ustaritz (64) ___________________________________________________________________________________
Durée

12 mois selon les calendriers des différentes sessions.


Documents :

© 2015 AFMR ETCHARRY.